Témoignages

Faire face au cancer du col de l’utérus, au papillomavirus et à ses conséquences

temoignages.jpg

Recueil de témoignages


Pour commander l'ouvrage (10 euros + frais de port),

faire la demande à l'Association 1000 Femmes 1000 Vies


174, rue de Courcelles - 75017 Paris

Tél : 01 44 40 01 20

contact@1000femmes1000vies.org

“Se concentrer sur la maladie, rester […] positive […] et active” 

J'ai découvert que j'avais un cancer du col de l'utérus l'année de mes 40 ans, après un frottis qui avait permis de détecter des cellules suspectes. Pas de signes particuliers « précurseurs», pas de douleurs, si ce n'est des "pertes blanches" qui m'avaient amenée à consulter mon gynécologue et à anticiper mon rendez-vous annuel : la surprise était d'autant plus grande que le précédent frottis était impeccable; sans doute un "faux négatif" m'expliquera-t-on après...

Anna, 40 ans, France

“J’avais changé : maintenant, je réalise vraiment combien la vie est importante”

Quelque chose me disait que je devais absolument me rendre chez le médecin pour un frottis: le dernier remontait déjà à quelques années. Le temps passe vite et maintenant me voici, un an et demi plus tard, à écrire ce texte. J’ai allumé une petite bougie pour me rappeler que c’est exactement il y a un an et demi que mon voyage vers la ”vraie vie” a commencé, et non seulement pour moi, mais aussi pour mon mari...
 

Anneli, Suède

“Survivre est devenu mon nouveau job”

Merci de m’avoir invitée à m’exprimer. C’est tellement rassurant d’être entourée par tant de femmes qui travaillent pour améliorer l’existence des autres femmes! Et cela me fait sentir plus forte! Je m’appelle Allison et je suis ici pour vous parler de mon expérience en tant que femme ayant survécu au cancer du col de l’utérus. Ce cancer m’a amenée à créer la Fondation Hicks, une institution sans but lucratif dont l’objectif est de contribuer à éradiquer le cancer du col de l’utérus grâce à l’éducation et aux ressources médicales...

Allison, Etats Unis

“Je voudrais raconter mon histoire pour faire comprendre aux femmes l'importance de la prévention et surtout combien la vie est belle.”

Mon odyssée a commencé en Octobre 2009, lorsque, participant à programme de dépistage pour la prévention du cancer du col de l'utérus, je suis allée faire des tests de Papanicolaou. Le résultat est arrivé à la maison environ 20 jours après...
 

Oriana, 46 ans, Italie

“Dans ce type de situation, nous avons deux options, s’écrouler ou se battre, j’ai choisi la 2 ème ”

J’ai appris mon cancer du col de l’utérus juste avant mes 40 ans. Le diagnostic a été long. Mon 1 er gynécologue pensait que mes douleurs abdominales étaient dues au stress. J’ai commencé à avoir des pertes de sang entre deux cycles, ce qui me faisait penser que je ne supportais plus mon stérilet. Un matin au réveil, la douleur a été si intense (comme des contractions) que j’ai décidé de changer de gynécologue et de prendre plutôt une femme...

Marie, 40 ans, France

Lire le livret de témoignages

Date de dernière mise à jour : jeudi, 14 mars 2013